• Photo

    aménagement de stationnement sous le bâtiment des impôts

    Votes :   0   score : 2

    Proposition: étudier la possibilité d'aménager des stationnements en zone bleue sous le porche du bâtiment des impôts.
    Autre proposition: Etudier la possibilité de mutualiser des parkings existants (heures de nuit, week end)

  • Photo

    stationnements alternatifs

    Votes :   0   score : 2

    Etudier la possibilité de faire des acquisitions foncières sur des parcelles qui semblent inoccupées afin d'aménager du stationnement réservé aux riverains (payant?)

  • Photo

    Faire une enquête sur les stationnements supprimés et proposer des alternatives dans le cadre du projet TEO

    Votes :   0   score : 2

    Objectif : déterminer qui stationne actuellement sur le bd Charner afin de proposer des alternatives à la suppression des stationnements et que ces propositions soient en adéquation avec la réalité des usages.
    Constat : le projet ne propose une alternative qu’aux usagers de la gare (parking Charner, futur parking sud). Or, la nuit et les we 100 véhicules sont stationnés sur le bd. On observe également que certains commerces attirent une clientèle qui ne se limite pas à celle de passage (pâtisserie Ozanne, bureau de tabac ou épicerie bleue qui draînent une clientèle spécifique à des heures où la cadence des transports en commun n'est pas optimum : début de nuit, dimanche matin).
    Souhaits :
    - ne pas occulter le fait que les stationnements du bd sont utilisés aussi par les riverains.
    - ne pas aménager le bd comme au quartier Balzac alors que la configuration est différente (absence de places en pied d’immeubles, constructions à l’alignement, quasi absence de possibilités sur les propriétés).
    - ne pas s’enfermer dans un dogme qui consisterait à dire que les habitants du centre-ville peuvent se passer totalement de voitures en niant leurs contraintes professionnelles (commerciaux, travailleurs de nuit, etc) et leurs besoins/choix de vie (transports de déchets verts - matériaux, loisirs en dehors de la ville, etc) au risque de les dissuader de vivre dans la ville-centre et d’encourager une ségrégation sociale/démographique entre la ville-centre et les communes périphériques.

    Une enquête de stationnement serait à faire :
    - pour savoir à qui appartiennent ces voitures (riverains? part des locataires/propriétaires?)
    - pour déterminer la part actuelle des clients qui viennent en voiture pour les commerces et les heures de fréquentation (pour définir les besoisn de places en zone bleue)
    - pour identifier les besoins de stationnement ponctuels qui doivent rester possibles pour les riverains (livraisons, déménagements, dépôts/enlèvement de matériaux)
    C’est cette analyse qui permettrait de vérifier que les aménagements proposés et les solutions alternatives de stationnement sont adaptés.

    Aujourd’hui, les solutions de stationnement pour 100 voitures sont inexistantes à proximité (parking Charner et Poulain Corbion situés à 800m de la Croix Mathias). Lors de la concertation, les propriétaires sont invités à rechercher des solutions par eux-mêmes (acquisition de foncier pour aménager du stationnement) sans tenir compte de leur capacité financière ni du fait que la collectivité dispose de plus d'outils pour faire ces acquisitions ou étudier des solutions de mutualisation de parking (avec direction des impôts, école St Charles, CPAM, etc).
    Crainte que la structure sociale du quartier soit déstabilisée au bénéfice de marchands de sommeil. Il serait dommage que les collectivités investissent des sommes si importantes sur le domaine public sans profiter de ce projet pour impulser une dynamique de quartier (au lieu de le fragiliser).

  • Photo

    aménager un cheminement de qualité (et sans dénivelé) pour les vélos

    Votes :   0   score : 3

    le pont sncf est une véritable coupure pour circuler dans la vallée de Gouedic
    quand ce "bouchon" aura sauté (sans oublier le rue de Gouedic), la vallée de Gouedic deviendra un axe majeur pour circuler à vélo à Saint-Brieuc

  • Photo

    créer un passage sous la rue de Gouedic

    Votes :   0   score : 3

    la rue de Gouedic est une véritable coupure pour circuler dans la vallée de Gouedic
    quand ce "bouchon" aura sauté (sans oublier le pont sncf), la vallée de Gouedic deviendra un axe majeur pour circuler à vélo à Saint-Brieuc

  • Photo

    aménager un cheminement de qualité pour les vélos

    Votes :   0   score : 3

    reliant la rue de Genève pour rejoindre la vallée de Gouedic et qui débouche juste avant la station d'épuration
    ce chemin est très mal entretenu
    cela permettrait de relier le quartier de Cesson en créant une véritable voie verte (vers le Légué et le centre ville) comme celle de la vallée du Goélo

  • Photo

    Ne pas masquer les façades et trottoirs par des arbres sur certaines sections

    Votes :   1   score : 0

    La qualité des façades, la perspective sur la croix Mathias et la sécurité des piétons ne justifient pas la plantation d'arbres sur la section entre la rue cordière et le rond point de la croix Mathias.
    Arguments=
    1/ Ambiance très urbaine avec maisons alignées sur rue, qui ont des façades homogènes, avec des matériaux et une architecture intéressante. Pourquoi les masquer? D'autant que la largeur du boulevard est suffisante pour éviter trop de vis à vis entre les logements.
    2/ actuellement, lorsque quelqu'un crie dans la rue, il est possible de vérifier par la fenêtre ce qu'il se passe. Avec les arbres, ce ne sera plus possible pour le trottoir opposé et c'est donc la sécurité des piétons qui sera moins grande.
    3/ la visibilité des piétons sera egalement moins grande car les arbres vont atténuer les éclairages lors des traversées de rue.
    4/ la largeur consacrée à ces arbres serait plus profitable pour un autre usage (stationnement en zone bleue, pietons)

  • Photo

    sécuriser les traversées du piéton, rééquilibrer l’espace public au profit des circulations douces

    Votes :   0   score : 3

    diversifier les usages cet espace public (le - l'un des - plus grand giratoire de la ville)
    faciliter les cheminements des piétons, en privilégiant les traversées en une seule fois pour que le cœur de la place devienne accessible, permettant de profiter de jardins, d'espaces verts conviviaux à investir
    l'image est extraite de : http://www.paris.fr/actualites/veni-vidi-vici-italie-3864

  • Photo

    donner plus de place au vélo, réduire la vitesse des véhicules motorisés

    Votes :   0   score : 3

    rééquilibrer l’espace public au profit des circulations douces afin de sécuriser les traversées du piéton et du cycliste dans cet immense giratoire où la vitesse bat tous les records

  • Photo

    Toilettes publiques

    Votes :   0   score : 5

    La propreté et la salubrité publiques passent pas l'usage de toilettes par le public. Et à Saint-Brieuc comme dans pas mal de villes en France on a l'impression d'être au moyen-âge :
    - Toilettes rares, dégradées et nettoyage discutable,
    - Public ne sachant où aller; donc on va prendre un verre dans un café ou on va dans les centres commerciaux.
    - Public nocturne ne s'embarrassant pas des formalités et urinant partout (oui, partout!).

    Tout cela pour des conséquences simples :
    - Image déplorable de la ville
    - Nuisances pour les riverains : porches, portes cochères, entrées d'immeubles abondamment arrosés :-(
    - Mauvaise expérience pour les touristes (surtout les étrangers) et le public venant faire ses courses.

    Bref, on s'étonne que le public aille faire ses courses dans les centres commerciaux mais on apporte aucune réponse.
    Arrêtons donc de nous poser des questions et prenons des mesures simples et efficaces. Il faut adopter une stratégie de services. Il est hallucinant que les centres commerciaux recherchent constamment à apporter des services à leurs clients quand, en ville, on considère que rien n'est à changer. Il serait peut-être temps de changer de braquet!

    Apportons des services au public. Cela a un coût mais, sauf erreur de ma part, les entreprises paient des taxes locales. Qu'une partie de ces taxes servent au moins à renforcer l'attractivité du centre-ville.

    La plupart des toilettes du centre ville mériteraient simplement d'être rénovées à l'intérieur et mieux signalées à l'extérieur (façade peinte en rouge par exemple).

    Le carrelage et la faïence pourraient être remplacées. Il faut faire simple, mettre de la faïence du sol au plafond. Cela facilite grandement le nettoyage et l'entretien.

Voir Plus Photo loading